Menu Evènements

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités en ligne
Etiquette DPE


_Surface chauffée
_Fioul
litres
_Gaz naturel et propane
m3 m3
_Electricité
kWh
Non Oui si chauffage
_Biomasse
stère / kg / m3
Buche Granulé Plaqu.


MOBILISATION NATIONALE DU 18 JANVIER 2013

250x250_manif2

La CAPEB appelle tous les artisans du bâtiment à se mobiliser le 18 janvier

Marc VENAUT, Président de la CAPEB de Provence Alpes Côte d'Azur : « En dépit de nos mises en garde et des manifestations antérieures de mécontentement des artisans, les Pouvoirs publics mettent le secteur du bâtiment en péril tout en faisant de belles promesses. Trop, c’est trop, le 18 janvier, nous mettrons les autorités face à leurs contradictions. »

Aix en Provence, le 15 janvier 2013 – La CAPEB de Provence Alpes Côte d'Azur participera à la mobilisation nationale des artisans du bâtiment le 18 janvier. 400 artisans de la Région PACA manifesteront pour alerter les autorités sur la situation critique dans laquelle se trouve leur secteur et pour protester contre le traitement injuste dont ils font l’objet. L’année 2012 a été particulièrement éprouvante pour les entreprises artisanales du bâtiment, qui ont subi au total une baisse de -2% de leur activité en PACA et de – 1% au niveau national, avec des perspectives d’aggravation en 2013. Pour éviter que le pire ne se produise, il est crucial que les pouvoirs publics adoptent d’urgence les 5 bonnes résolutions que la CAPEB leur propose.

Une mobilisation nationale pour sauver le secteur de l’artisanat du bâtiment

La CAPEB PACA se mobilise fortement le 18 janvier 2012. Elle a pris rendez-vous avec le Préfet, plaidé la cause des artisans du Bâtiment auprès des parlementaires et organisé un rassemblement devant la Préfecture.

Marc VENAUT, Président de la CAPEB PACA, explique : « Les artisans en ont assez des belles paroles et veulent des actes concrets. Ils se battent chaque jour pour garder leurs salariés et faire face à leurs échéances alors que les délais de paiement sont intenables, leurs trésoreries exsangues et les banques absentes. Il est plus que temps que les Pouvoirs publics prennent la mesure de cette exaspération qui est d’autant plus forte que la concurrence déloyale des auto-entrepreneurs est décuplée. »

 

2012 : une très mauvaise année pour les artisans du bâtiment

L’année a été particulièrement éprouvante pour les artisans du bâtiment dont l’activité a chuté de – 2,5 % au 4e trimestre 2012. L’année 2013 n’augure rien de bon non plus : de - 2,5 à – 3 % sont prévus sur l’année au niveau national. En cause : le climat économique maussade mais également plusieurs mesures qui ont directement impacté le secteur.

En 2012, les artisans du bâtiment ont en effet perdu sur tous les tableaux :

- leurs charges sont devenues écrasantes : le déplafonnement et donc l’alourdissement des cotisations sociales patronales ; les seuils d’imposition dont le gel décidé en 2012 est confirmé pour 2013, l’augmentation de la cotisation foncière des entreprises (CFE) qui a été un réel coup de massue ; dans certains cas plus de 400% d'augmentation ;

- la concurrence déloyale s’est accrue : les auto-entrepreneurs qui ont gardé leurs avantages, le travail dissimulé et les entreprises low cost ne respectant pas la législation française se sont développées.

- les très petites entreprises ont été tenues à l’écart des mesures d’aide : elles ne sont pas représentées au Conseil d’administration de la Banque Publique d’investissement et plus de 202 000 artisans travaillant seul sans salarié sont exclus du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE).

- le découragement de la clientèle dont le pouvoir d’achat est déjà diminué par la crise, avec l’annonce d’une nouvelle hausse de la TVA qui passera à 10% en 2014.

Résultat : en France, près de 40 000 emplois sont menacés entre 2013 et 2014, soit plus de quatre fois le nombre de licenciements de PSA en 2012 avec des répercussions à prévoir sur toute l’économie. la Région PACA ne sera pas épargnée, puisque prés de 4000 emplois locaux risquent de disparaître.

Marc VENAUT, Président de la CAPEB PACA, réagit : « Je redoute l’accélération des faillites des petites entreprises du bâtiment et des licenciements massifs. Les Pouvoirs publics doivent prendre conscience que si les acteurs de la « Première Entreprise de France » disparaissent, il n’y aura plus personne pour faire vivre l’économie locale. Cette situation est d’autant plus détestable qu’elle fait la part belle au travail clandestin, aux entreprises pratiquant le dumping social, bref à l’économie parallèle. ».


5 bonnes résolutions proposées par la CAPEB au Gouvernement

  • Appliquer une TVA à 5 % pour les activités de rénovation des logements.
  • Exclure le secteur du Bâtiment du régime des auto-entrepreneurs.
  • Défendre le principe "mêmes Droits, mêmes Devoirs pour tous" fondé sur un renforcement significatif du nombre de contrôles, réalisés par l'administration, sur les chantiers notamment le soir, les samedis et dimanches.
  • Donner les moyens au secteur du Bâtiment d'atteindre les objectifs du Président de la République de rénover plus de 500 000 logements par an et d'en construire le même nombre.
  • Prévoir un représentant des TPE au sein de la Banque Publique d’Investissement, présidée par le directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, ainsi que dans toutes ses futures instances territoriales.

 

LA JOURNÉE DU 18 JANVIER DANS la Région PACA

La CAPEB PACA donne rendez-vous à tous les artisans sur la place Félix BARET à 13h pour un rassemblement devant la Préfecture de Région à MARSEILLE.

Contact presse : Patrick FOURNIER - Tel : 06.80.68.88.23


A propos de la CAPEB :

La CAPEB, Chambre des Artisans et des Petites Entreprises du Bâtiment, est le syndicat patronal représentant l’artisanat* du bâtiment dans la Région PACA (www.capeb.fr) lequel dénombre :

- 46 129 entreprises employant moins de 20 salariés, soit 98 % des entreprises du bâtiment**

- 68909 actifs, soit 67 % des actifs du bâtiment

- et 6490 apprentis, soit 81 % des apprentis du bâtiment

qui réalisent :

- 7769 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 61 % du CA du bâtiment,

* Définition d’une entreprise artisanale : une petite entreprise qui peut employer ou non des salariés et qui est inscrite au répertoire des métiers.

** Ces chiffres sont extraits de la nouvelle publication : « Les chiffres clés de l’artisanat du bâtiment 2011 »

 

Contact presse

Patrick FOURNIER - Tel : 06.80.68.88.23 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir